Accueil » Rencontre régionale sur la Carte Nationale d’Identité Biométrique et les tracasseries aux frontières dans l’espace CEDEAO
IMG_20180322_101718

La rencontre d’échanges s’est déroulé  les 22, 23, et 24 Mars 2018 dans la salle de conférence de l’hôtel la concorde de Lomé.


1. Objectifs

L’objectif général de cette rencontre est de promouvoir le dialogue entre les acteurs clés concernés par la libre circulation des personnes et des biens à travers un cadre d’échanges sur les tracasseries aux postes frontaliers et sur l’intérêt et l’importance de la carte d’identité biométrique.

De façon spécifique, il s’agit de :

  • Permettre aux participants présents de discuter des difficultés et des action concrètes à mettre en œuvre à court et long terme pour l’effectivité de la libre circulation des personnes et des biens aux postes frontaliers ;
  • Présenter la carte d’identité biométrique et les bonnes pratiques dans l’espace CEDEAO ;
  • Amener les institutions togolaises concernées à s’inspirer des espérances des de la CEDEAO ayant déjà adoptés la Carte Biométrique pour lancer le processus au niveau international.

2. Résultats attendus

     A l’issue des travaux du cadre d’échanges :

  • Des actions concrètes à court et long termes sont identifiées pour l’éradication des pratiques anormales aux postes frontaliers Togo-Bénin, Togo-Ghana, et Togo-Burkina-Faso et la facilitation des échanges commerciaux ;
  • Les principaux acteurs ont une meilleure compréhension des enjeux liés à la carte d’identité Biométrique ;
  • Des recommandations pour l’introduction de la carte d’identité biométrique au Togo sont formulées en vue des actions de plaidoyer à l’endroit des autorités.

Le cadre d’échanges a réuni les représentants des institutions internationales, diplomatique, les services de l’immigration, de la police, de la douane, des syndicats des camionneurs, de transitaire, les médias, les associations des commerçants togolais dans l’espace sous régionale, les organisations de la société civile, impliquées sur les questions de la migration et du développement au Togo.

Des experts de la commission de la CEDEAO, UEMOA, OIM ont pris part à cette rencontre et ont présenté des communications sur l’état des lieux de la mise en œuvre effective du protocole de la libre circulation des personnes et des biens et ensuite les résultats de l’observatoire des pratiques anormales.

D’autres ressortissants de la CEDEAO sont venus du Burkina Faso, du Sénégal, du Ghana et du Nigéria pour partager leurs expériences sur la carte nationale d’identité biométrique.

IMG_20180322_093927